4 moyens pratiques pour optimiser votre taux de conversion
Publié le 24 avril 2014

4 moyens pratiques pour optimiser votre taux de conversion

Des ventes en pertes de vitesse? Des abonnements faibles? Des pages peu consultées? Une page de votre site crée probablement de la confusion ou fait fuir vos visiteurs. Il faut alors prendre le temps d’analyser l’origine du problème et de commencer par les bonnes étapes pour en démultiplier les résultats.

moyens-optimiser-taux-conversion

C’est pourquoi on vous suggère vivement de commencer par l’analyse de votre trafic pour situer les obstacles à la conversion. Il suffit parfois de quelques ajustement réfléchis pour apporter une nette amélioration dans la performance des résultats votre site.

Observer et analyser le comportement réel de vos visiteurs.

Trop de statistiques Google Analytics vous effraie? Les cartes de chaleur (heat maps) et les outils de suivi des clics pourraient alors vous réconcilier par leurs représentations visuelles et ainsi vous convaincre sur les éléments à ajuster pour optimiser vos conversions.

Ces outils peuvent vous aider à:
● Comprendre en temps réel ce que les visiteurs regardent et ainsi les éléments qui concentre leur attention sur la page.
● Découvrir les éléments qui fonctionnent (c’est-à-dire ceux qui sont à la fois cliqués et souhaités dans votre chemin de conversion) et ceux qui ne fonctionnent pas (non cliqués ou qui renvoient vers des pages s’éloignant du chemin de conversion).
● Obtenir des statistiques pour optimiser les pages d'atterrissage, les formulaire, le panier d’achat.

Voici 4 types de cartes à privilégier pour comprendre les freins à la conversion:

1. Les cartes thermiques de zones d’intérêts (Heatmaps)

heatmaps

Présentation: Cette représentation visuelle est réalisée à partir des mouvements et des clics de souris de vos utilisateurs sur votre page. Cette carte permet de reproduire le comportement de vos utilisateurs et de visualiser les zones qui suscitent ou non des interactions en les matérialisant par des zones chaudes à zones froides (selon la concentration des clics sur votre page)

Intérêt: Il s’agit d’un outil simple, fiable et plus économique qu’une étude de suivi des yeux sur le contenu. Ces cartes mettent ainsi en évidence la lecture la page, et notamment les zones à privilégier dans l’organisation de votre contenu.

Exemple: Réviser la structuration d’une page produit pour favoriser la lecture de le page

2. Les éléments les plus achalandés (cartes de clics et cartes de confettis)

carte-clic
L’analytique des liens

Présentation: Cette fonctionnalité est complémentaire aux cartes thermiques, elle résume la disparité des clics de façon concise en exprimant la répartition des clics pour chaque élément HTML de la page (Boutons, liens, zones de texte, formulaires, liste déroulante).Intérêt: Vous êtes en mesure d’observer les appels à l’action, les boutons et autres éléments qui suscitent de l’interaction ou pas. De plus, il vous est possible de filtrer l’affichage des clics en fonction de la source des visites. En un coup d’oeil vous serez en mesure d’évaluer la performance de votre bouton d’appel à l’action prioritaire et des éléments qui viennent parasiter l’entonnoir de conversion.

Exemple: Un bouton appelant à l’action sur un produit enregistre peu d'intérêt.
Les raisons possibles:
● Mauvais choix de couleur,
● Mauvais appel à l’action,
● Visibilité trop limitée (apparaît seulement lors d’un passage de la souris sur le produit?)
● Trop proche d’un autre contenu qui capture plus d’attention,
● etc.

Apportez alors des modifications à ce bouton et suivez pendant un temps déterminé les réactions des usagers pour améliorer la priorisation des actions

clics-confetti
Les représentations de clics en confettis

Présentation: Cette carte est une reproduction réelle de l’ensemble des clics enregistrés sur votre page, que ce soit sur des éléments cliquables ou non. Elle présente de façon plus précise la disparité des clics,L’intérêt: Vous pourrez constater les éléments qui ne devraient pas susciter d’engouement. Il vous faudra comprendre les raisons pour lesquelles les utilisateurs ont voulu interagir sur cet élément et en évaluer alors leurs besoins.

Exemple: L’image du produit est régulièrement cliquée et entraîne une abandon de la page
Les raisons possibles:
● Obtenir un zoom de l’image qui n’existe pas
● Faire défiler une autre image du produit
● La qualité de photo qui fait défaut
● etc.

3. La mesure du défilement (Scroll Reach)

scroll-reach
Présentation: Cette fonctionnalité vous permet d’évaluer le niveau auquel vos visiteurs font défiler vos pages. Pour les sites web non adaptatif (anglais RWD pour responsive web design) elle présente aussi l’avantage de découvrir le niveau de votre ligne de flottaison, c’est-à-dire la partie visible de votre site web qui s'affiche sans avoir besoin d’effectuer un défilement, mais avant tout.Intérêt: L’outil s’avère pertinent pour les pages qui démontrent un besoin de révision de la mise en page et donc d’un ajustement de longueur. Le Scroll Reach est notamment recommandé pour l’analyse des pages critiques, telles les pages de produits, de services et les argumentaires de vente.

Exemple: Votre objectif est de maximiser l’efficacité de votre contenu
● Un contenu situé vers le bas de la page capte de l’attention mais a peu de visibilité, Il serait opportun de le déplacer plus haut pour en augmenter son efficacité.
● Un bouton appelant à l’action est peut être nécessaire lors d’un défilement de la page.

4. Les enregistrement de navigation des visiteurs (outils: ClickTale, GazeHawk)

enregistrement-navigation
Présentation: Cette fonctionnalité est la plus interactive et la plus complète. Elle vous permet de visionner en temps réel l’enregistrement d’une visite d'un internaute par le déplacement de sa souris, par ses clics et par l’interaction avec vos formulaires. Ainsi vous aurez la possibilité de suivre le comportement de A à Z du visiteur tout au long de sa navigation.Intérêt: L’outil s’avère le plus complet pour comprendre la lecture de l’information, les boutons qui ont généré de l’intérêt, les erreurs rencontrées ou encore leurs réactions vis-à-vis des formulaires. Néanmoins, cela requiert du temps puisqu’il faut suivre chaque visite de façon individuelle.

Exemple: Observer la dernière interaction qui a entrainé l’abandon de la poursuite de la navigation.

Dernier point, une fois que vous aurez listé et analysé l’ensemble des freins éventuels à la conversion, je vous invite à utiliser la fonctionnalité “Tests” (ou “Expériments” pour la version en anglais) offerte par l’outil Google Analytics. Cette fonctionnalité vous permettra de tester et d’évaluer les versions d'une même page. Chacune de ces pages est soumise aux visiteurs via une URL distincte. Évaluez ainsi les pages enregistrant de meilleures conversions selon les éléments modifiés et pensez à paramétrer préalablement vos objectifs dans l’entonnoir de conversion pour obtenir des résultats pertinents.

Référencement : pour bien débuter
Article précédent
Référencement : pour bien débuter
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Article suivant
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Vous souhaitez rester à l'affut?
Vous souhaitez rester à l'affut?
S'inscrire au blogue