Le Google Tag Manager en 5 questions
Publié le 26 mai 2016

Le Google Tag Manager en 5 questions

Si vous travaillez ou êtes familiers avec le monde du marketing digital, il y a de fortes chances pour que vous ailliez déjà entendu parlé de Google Tag Manager (GTM). Aussi appelé “Gestionnaire de balises”, cet outil est apparu dans le paysage Google en 2012 et n’a cessé d’évoluer en termes de fonctionnalités pour faciliter la vie des professionnels du Web.

À l’origine, le GTM a été conçu pour qu’un département marketing puisse gérer ses différentes balises de suivi analytique en toute autonomie. L’outil permet en effet d’effectuer certaines actions, comme par exemple l'implantation d’un code de suivi sur un site Web en quelques minutes et ce sans avoir de notion de code.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenons quelques instants pour rappeler des notions de base concernant les tags. Un tag (ou balise) est un morceau de code installé sur les pages d’un site Web et qui permet d'en mesurer le trafic, le comportement des visiteurs et diverses informations définies par une équipe marketing. Le processus d’implantation de tags sur un site peut parfois être problématique, car il nécessite généralement l’intervention d’un professionnel maitrisant différents langages de programmation.

Google-Tag-Manager.png

Pourquoi utiliser un gestionnaire de balises?

Un gestionnaire de balise permet de mettre à jour certaines variables de suivi sans avoir recours à un département TI. Une fois installé, Google Tag Manager permet de facilement implanter et gérer de nouvelles balises sur votre site Web. En quelques minutes, vous serez en mesure de faire le suivi des actions que vos visiteurs accomplissent sur votre site Web. Par exemple, il est possible de mettre en place un système de suivi du nombre de pages vues, du nombre de clics sur un appel à l’action ou encore du nombre de fois qu’un document a été téléchargé.

En parallèle, cet outil vise à regrouper tous vos tags de suivi en un seul et même container. C’est une façon de rendre la structure de vos pages moins chargée et ainsi d’améliorer le temps de chargement de votre site internet. À noter que l’outil permet également de gérer le suivi de performance d’une application mobile.

Pourquoi le Google Tag Manager constitue un atout en marketing Web?

D’un point de vue marketing, le Google Tag Manager apporte toute la réactivité qu’une équipe marketing peut avoir besoin dans le suivi des données de performance marketing. Tel que nous l’avons abordé dans la question précédente, le Google Tag Manager permet de créer en quelques minutes un système personnalisé de collecte de données en lien avec le comportement des visiteurs sur votre site: consultation d’une page spécifique, soumission d’un formulaire, téléchargement d’un document…

Avec le GTM, vous allez non seulement pouvoir booster vos analyses de performances en collectant des données ultra spécifiques à propos de vos visiteurs, mais vous allez surtout pouvoir utiliser ces données pour consolider votre stratégie marketing.

Plus important encore, cet outil donne instantanément à une équipe marketing la capacité d’agir en profondeur sur le suivi de performance d’un site Web de façon autonome. Autre atout: il n’est pas seulement compatible avec les outils Google. Il est possible d’y intégrer des codes de suivi de toute autre nature le rendant par exemple compatible avec les solutions Facebook Ads, Adobe Analytics, IBM Coremetrics… et bien plus encore!

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il?

Le principe est simple: pour fonctionner, la technologie du Google Tag Manager s’organise autour d’un morceau de code unique aussi appelé container.

Avant d’entrer plus en détail dans le fonctionnement de l’outil, il est important de bien comprendre les notions de Tags et de Triggers.

- Tag: qu’est-ce que je veux mesurer? Cela va communiquer au GTM quoi mesurer. Par exemple: le téléchargement d’un document.

- Triggers (ou déclencheur): quand je veux le mesurer? Cela va préciser à quel moment GTM doit déclencher le tag. Par exemple: à chaque fois que quelqu’un clique sur le lien de téléchargement.

Ces deux éléments sont fondamentaux pour comprendre et utiliser efficacement le Google Tag Manager. Une fois le container installé sur votre site, l’outil ne necessite plus d’intervention technique et est prêt à être paramétré en toute autonomie par le département marketing.

programmeur-informatique.jpg

Et Google Analytics dans tout ça?

C’est une question parfaitement légitime étant donné que nous venons de voir que le GTM permet notamment d’effectuer des actions en lien avec l’analytique d’un site Web. Google Analytics reste l’outil de référence pour effectuer vos analyses de performances concernant votre site Web. En réalité, l’un ne se substitue pas à l’autre. Les deux outils travaillent ensemble et sont complémentaires. Si l’on devait résumer cela en une phrase, ce serait:

Le Google Tag Manager permet d’alimenter un compte Google Analytics avec des données plus précises et plus spécifiques.

Par où commencer?

L’installation du Google Tag Manager se fait littérallement en quelques minutes:

1- Créer gratuitement un compte Google Tag Manager
2- Création du container en générant son code
3- Installer le code du container sur votre site Web
4- Paramétrer le container avec vos différents tags (Google Analytics, Pixel de conversion Facebook, code de suivi Adobe Analytics…)
5- Créez vos propres évènements de suivi
6- Consulter les données collectées dans Google Analytics

Une fois le Google Tag Manager installé sur votre site, il est important de retirer tous les anciens tags qui sont en dehors du containers. Si en plus d’être présent dans le GTM, un tag se trouve également en dehors du container, les données risquent d’être collectées en doubles! Cela aura une conséquence directe sur vos rapports Google Analytics qui seront alors faussés. Il est cependant possible de déployer l’ensemble de vos tags de façon graduelle en évitant une utilisation multiple d’un même code de suivi.

Nous l’avons vu, l’utilisation d’un gestionnaire de balise comme le Google Tag Manager constitue un réel atout pour une équipe marketing. L’outil de Google permet notamment de simplifier la façon de mettre en place et de gérer les différentes balises nécessaires pour mesurer efficacement les données marketing d’un site. Dans cette optique, le Google Tag Manager peut être vu comme une sorte de tableau de bord permettant de gérer à peu prês tout ce qui a un lien avec la mesure de performance marketing d'un site Web.

{{cta('b4d4d2f8-8dfc-4855-a66e-14a482fcf62e')}}

Référencement : pour bien débuter
Article précédent
Référencement : pour bien débuter
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Article suivant
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Vous souhaitez rester à l'affut?
Vous souhaitez rester à l'affut?
S'inscrire au blogue