10 erreurs à éviter lors de la rédaction d'un billet de blogue

10 erreurs à éviter lors de la rédaction d'un billet de blogue

Retour au blogue Temps de lecture:
6 minutes

Lorsqu’une personne ouvre un billet de blogue, elle a des attentes bien précises qui se doivent d’être comblées au fil de la lecture. Plusieurs facteurs peuvent pousser le lecteur à aller voir ailleurs pour trouver des réponses à ses questions s’il n’arrive pas à le faire dans votre texte. Pour arriver à se démarquer à travers le nombre incalculable de textes sur le web et garder l’intérêt de vos lecteurs, voici 10 erreurs que vous devez éviter lors de la rédaction d’un billet de blogue.


Ne pas choisir le bon vocabulaire

Le choix du vocabulaire est primordial dans un texte. Tout en restant professionnel, il faut savoir vulgariser les parties plus difficiles à comprendre afin de garder l’intérêt du lecteur et lui assurer une compréhension générale du sujet. S’il n’arrive pas à comprendre la majorité des mots ou l’idée derrière le texte, il finira par abandonner et chercher ailleurs.

En aucun cas, vous ne devez tenir pour acquis que votre lecteur sait tout. Pour ce faire, voici quelques trucs :

  • Prenez le temps de définir certains mots ou expressions qui pourraient poser problème.
  • Évitez d’alterner entre les termes anglais et français, soyez constants!
  • N’hésitez pas à mettre des liens hypertextes qui renvoient à des explications plus détaillées d’un mot ou d’une théorie. Par exemple, des liens vers une définition du dictionnaire, un autre texte que vous avez fait ou un texte externe.
  • Pour votre crédibilité, assurez-vous d’utiliser le bon vocabulaire et ne pas vous mélanger entre deux théories ou deux définitions.


Ne pas structurer votre pensée

En plus de choisir un bon vocabulaire, vous devez assurer une cohérence entre vos idées. Pour ce faire, il est toujours conseillé de faire un plan avant de commencer. Ce plan vous servira d’organisateur d’idées et vous fera gagner du temps à long terme.

Si vous n’avez pas de fil conducteur et que vous mélangez vos idées, votre texte perdra toute sa valeur et votre crédibilité sera rapidement atteinte.

Rappelez-vous que le lecteur n’est pas dans votre tête, il ne peut donc pas décoder ce que vous pensez et encore moins faire des liens qui n’existent pas. Il est donc primordial d’apprendre à se structurer pour assurer une fluidité dans sa rédaction.


Ne pas mettre de sous-titres

Un texte sans sous-titre est un fardeau en lecture. Pour éviter de décourager les internautes au simple regard, vous devez absolument diviser votre texte intelligemment. Pour ce faire, l’emploi de sous-titre est assurément la meilleure option. Cette division permet surtout d’alléger la lecture, mais également de repérer des parties du texte aisément et d’avoir une meilleure idée de ce qui sera abordé.

Par contre, mettre des sous-titres demande une certaine logique. Vous ne pouvez pas en mettre n’importe où sans raison, vous devez les utiliser à bon escient pour la fluidité de votre texte. Vous pouvez les insérer pour diviser vos grandes idées, pour faire un changement d’opinion ou tout simplement pour faire ressortir les points importants.


Ne pas faire assez de paragraphes

Tout comme pour les sous-titres, les paragraphes permettent d’alléger la lecture et de faciliter la compréhension. En ce sens, chaque paragraphe devrait traiter d’un point en particulier tout en restant lié à une même idée et un même sujet. Généralement, on conseille de ne pas dépasser 6 lignes consécutives sous peine de causer une lourdeur au texte.

Conseil : pour piquer la curiosité de votre lecteur, essayez toujours de terminer vos paragraphes par une phrase qui les poussera à continuer leur lecture par exemple « pour plusieurs raisons… », « Voilà pourquoi… », etc.


Copier un contenu sans mettre de sources

Il est conseillé de composer un texte à 100 % de votre cru. Par contre, pour certains types de contenu plus techniques, il est possible d’exploiter des sources externes pour ajouter une plus-value à son texte. Dans tous les cas, vous devez obligatoirement citer vos sources sous peine d’être accusé de plagiat et de perdre votre crédibilité en tant que rédacteur.

Soyez toujours honnête envers vos lecteurs et respectueux de vos collègues; c’est la base du professionnalisme en rédaction.

Négliger les liens hypertextes

Les liens hypertextes sont des liens cliquables qui permettent aux internautes de naviguer entre différentes pages web. Ils peuvent être des ajouts très intéressants s’ils sont bien insérés dans un texte. Voici quelques conseils les concernant :

  • Assurez-vous de les mettre en évidence pour qu’ils soient facilement repérables par vos lecteurs. Par exemple, changez la couleur du texte ou soulignez-les.
  • Faites ouvrir les liens dans un nouvel onglet pour éviter à vos lecteurs de quitter votre blogue et de ne pas y revenir.
  • Assurez-vous que vos liens fonctionnent et ne soient pas brisés.
  • Utilisez-les pour mettre en évidence vos autres textes et faire votre place en tant qu’experts.
  • Assurez-vous que les sites où vous dirigez vos internautes sont dignes de confiance.


Faire des fautes

Les fautes dans un texte sont impardonnables, c’est pourquoi il est important de ne pas sauter l’étape de correction sous peine de perdre des lecteurs.

Bien sûr, l’erreur est humaine et une coquille peut se glisser à l’occasion. Par contre, avec le nombre d’outils à la disposition des rédacteurs dans le milieu, il est inconcevable de trouver plus de 5 fautes dans un texte de longueur moyenne.

  • Accordez-vous du temps pour corriger.
  • Demandez à un collègue de repasser sur votre texte pour repérer des erreurs qui se seraient faufilées à votre insu.
  • Utilisez les outils qui sont à votre disposition (dictionnaire, grammaire, Antidote, etc.)


Ne pas prendre le temps de se relire

Bien qu’il est important de corriger ses fautes d’orthographe, il ne faut pas mettre de côté les erreurs de syntaxes et de cohérence. C’est pourquoi il est primordial de se relire au moins deux fois avant de publier son billet de blogue.

  1. Faites une première relecture après la rédaction afin de vérifier la cohérence des contenus et la fluidité de la lecture.
  2. Puis, plus tard dans la journée ou le lendemain, refaites une lecture à tête reposée pour voir des erreurs que vous n’auriez pas vu précédemment.

Si vous concentrez votre relecture directement après avoir rédigé votre version finale, vous avez de grandes chances de passer à côté de petits détails qui feront toute la différence sur la qualité de votre texte.


Ne pas utiliser de mots-clés

Les mots-clés sont très importants pour la visibilité sur le web donc pour le SEO (Search Engine Optimization). Par contre, il ne faut pas en abuser dans son texte, limitez-vous à 4 ou 5 utilisations bien placées et, ensuite, tournez-vous vers des synonymes.

Ces mots-clés devraient se trouver à des endroits précis comme dans votre titre, dans le début de votre texte et en début de paragraphe. Ils permettent de donner le ton à votre billet de blogue et à vous démarquez au niveau marketing.


Ne pas accorder d’importance à son titre et son image à la une

Le choix de votre titre et de votre image à la une est crucial pour l’intérêt de vos lecteurs. Ce sont les deux éléments qui détermineront si les internautes cliquent ou non sur votre texte. Il ne faut donc pas les négliger.

Pour votre titre, assurez-vous :

  • qu’il pique la curiosité du lecteur;
  • qu’il contienne votre mot-clé;
  • qu’il soit court et précis
  • qu’il ne contienne pas de fausseté.

Pour votre image à la une, elle doit :

  • être professionnelle;
  • mettre en valeur votre sujet;
  • être attrayante;
  • avoir une source annexée si elle n’est pas prise par vous

En conclusion, pour être crédible en rédaction et pour offrir des textes de grande qualité qui peuvent se démarquer sur le web, il existe quelques erreurs à ne pas commettre. Pour ce faire, adaptez vos textes au niveau de vos lecteurs, prenez le temps de bien vous relire et assurez-vous que vos idées sont cohérentes et bien divisées. Ainsi, vos efforts porteront ses fruits rapidement.

Référencement : pour bien débuter
Article précédent
Référencement : pour bien débuter
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Article suivant
5 conseils d'optimisation Google Ads : Y avez-vous pensé ?
Vous souhaitez rester à l'affut?
Vous souhaitez rester à l'affut?
S'inscrire au blogue