<img height="1" width="1" alt="" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=965201890157117&amp;ev=PixelInitialized">

Écrire... tout le monde peut écrire et il est important d’encourager vos employés à mettre la main à la pâte sur votre blogue, mais est-ce que tout le monde peut le faire de la bonne manière? La réponse est malheureusement non, car ce ne sont pas tous les employés qui sont nés pour être des blogueurs ou des rédacteurs web. En plus, lorsque l’on parle de rédaction sur le web, il y a des éléments qu’il faut prendre en considération. Et on ne parle pas ici d’éléments de grammaire, d’orthographe, de syntaxe ou d’anglicismes que l’on pourrait retrouver dans la banque de dépannage linguistique, mais plutôt de bonnes pratiques ou de trucs. Voici donc, dans cet article, 20 trucs pour devenir un meilleur rédacteur web!

Les bonnes pratiques du rédacteur web

Par contre, si l'on veut pouvoir arriver à tirer avantage du contenu rédigé, il faut que celui-ci soit bien fait. Voici donc quelques bonnes pratiques à appliquer pour devenir le parfait rédacteur, notamment pour le blogue de votre entreprise :

1. Bien planifier la stratégie de contenu

Lorsque l'on commence à rédiger, il est important de ne pas trop s'écarter des titres et des mots-clés alloués par les responsables du contenu, car ils ont été pensés selon une stratégie de contenu, des campagnes distinctes et une recherche étoffée de mots-clés, et ce, selon les personas de l'entreprise.

2. Toujours rédiger en pensant aux personas

Lorsque l'on rédige sur le web, il est bien important de toujours écrire en pensant aux personas et non aux moteurs de recherche. Vous devez écrire pour résoudre une problématique à l’aide de solutions concrètes, pour répondre à des questionnements ou pour tout simplement donner des conseils à votre cible.

3. Utiliser au maximum 5 fois le mot-clé

Il est recommandé d'utiliser au maximum 5 fois le mot-clé principal alloué dans le texte pour ne pas abuser et se mettre à faire du « keyword stuffing » (ou abus de mots-clés). Il est suggéré d'utiliser plutôt des synonymes pour varier votre rédaction et votre utilisation du mot-clé.

4. Écrire le nombre de mots adéquats

Selon l'industrie dans laquelle vous oeuvrez, le nombre de mots peut varier. En effet, s'il n'y a pas beaucoup de compétition au niveau de la disponibilité de contenu sur le web ou sur un mot-clé, vous pourriez viser écrire entre 500 et 800 mots et ce serait assez. Par contre, dans une industrie comme la nôtre par exemple, il faut, au minimum, écrire 1000 mots pour que les moteurs de recherche considèrent nos articles comme pertinents pour nos personas et pour générer des résultats à long terme. En effet, plus on écrit de mots et plus le texte est pertinent, plus on a de chances de générer du trafic à long terme et donc de ramener des visiteurs dans un an ou même deux avec le même article de blogue. Ce qui est bien important de savoir, c'est qu'il faut au minimum écrire un 300 mots pour que Google considère que votre article de blogue est pertinent, de qualité et vaut la peine d'être parcouru pour le classer sur les moteurs de recherche.

5. Rédiger une introduction qui fait du sens

Il est important de rédiger une introduction qui mettra la table sur le texte qui suivra. Ainsi, il est suggéré d'écrire une introduction d'environ 75 à 125 mots comprenant un sujet amené, un sujet posé et un sujet divisé, comme on avait tendance à le faire dans nos productions écrites du secondaire. C'est une technique utilisée en français qui fonctionne alors pourquoi ne pas tenter de la reproduire pour le Web.

6. Rédiger un corps de texte bien structuré

Il est primordial d'écrire un corps de texte qui est bien structuré, c'est-à-dire que celui-ci est divisé en paragraphes distincts. Lorsque c'est nécessaire, il y a utilisation de titres et de sous-titres pour faciliter la lecture et structurer le texte. De plus, pour que la lecture ne soit pas monotone, il est suggéré d'utiliser des listes à puces, des listes numérotées et des mises en formes telles que les caractères gras, les caractères italiques, etc.

7. S'assurer que vos sous-titres contiennent le mot-clé principal

Lorsque c'est possible, il est important, pour les moteurs de recherche et pour vos personas, d'inclure le mot-clé principal de l'article ou ses synonymes dans les sous-titres.

mot_cle_titre_blogue

8. S'assurer que vos sous-titres sont inclus dans des balises

Au niveau du SEO, il est important de s'assurer que vos sous-titres sont inclus dans des balises H2 à H6, et ce, pour faire comprendre aux moteurs de recherche les éléments les plus importants dans votre texte.

9. Organiser l'article avec des paragraphes contenant une seule idée chacun

Dans le but de faciliter la lecture de l'article de blogue, il est recommandé d'organiser celui-ci avec des paragraphes qui contiennent seulement une idée chacun. Ainsi, on s'assure que le niveau de complexité de chaque paragraphe lors de la lecture est adéquat pour le lecteur.

10. Ne pas faire de duplication de contenu

Sur le web, il est très important de créer du contenu original, non seulement pour vos visiteurs, mais aussi pour les moteurs de recherche. Si Google s'aperçoit que vous avez repris d'une manière ou d'une autre du contenu d'un autre site web, vous serez punis et vous ruinerez ainsi tous vos efforts en référencement naturel. Il faut donc toujours s'assurer d'écrire du contenu qui soit original, de qualité et pertinent aux yeux de vos personas. Il est toutefois possible de citer d'autres textes ou auteurs, mais sans abuser, car votre texte doit représenter du contenu original et non pas dupliqué.

11. Inclure des liens internes et des liens externes

L'utilisation de liens internes et de liens externes dans un texte est une bonne pratique au niveau du SEO. En effet, le fait d'inclure des liens internes, soit des liens dirigeant vers d'autres pages du même site Web, ou des liens externes, soit des liens dirigeant vers un autre site Web, et ce, à même votre article de blogue, est une bonne pratique en rédaction Web. L'utilisation des liens aura pour but de diriger du trafic sur des pages spécifiques, leur attribuant du même coup l'autorité et la notoriété recherchée, et ce, auprès des moteurs de recherche.

12. S'assurer que le texte d'ancrage des liens est représentatif

Le texte d'ancrage d'un lien est le texte sur lequel on installe le lien en question. Ainsi, celui-ci doit toujours être représentatif du contenu de la page de destination. S'il y a des dizaines de liens qui pointent vers votre site web avec le texte d'ancrage «Développement Web», vous avez plus de chances d'être classé pour ce mot que si le texte d'ancrage est installé sur le mot «Cliquez ici». Ainsi, dans la phrase suivante, le lien ne devrait pas être installé sur le mot-clé «Cliquez ici», mais plutôt sur «Développement Web». 

«Cliquez ici pour en savoir plus sur nos solutions de développement Web.»

 

13. S'assurer que l'article contient des images d'une source autorisée

Les images dans un texte sont plutôt importantes. En effet, celles-ci devraient toujours permettre d'appuyer et d'illustrer les propos des paragraphes sous lesquels elles sont insérées. Lorsque l'on fait l'utilisation d'images dans un texte publié sur le Web, on doit toujours s'assurer que les images proviennent d'une source autorisée. Il est important d'avoir les droits sur les images que vous utilisez sinon vous pourriez vous faire poursuivre pour avoir utilisé une image pour laquelle vous n'aviez pas les droits d'auteur. Une bonne pratique est d'utiliser des captures d'écran qui sont claires pour illustrer vos propos. Ci-dessous, vous pouvez voir que mon collègue a utilisé une image provenant d'une source autorisée, soit Dollar Photo Club qu'il a acheté, et ce, pour démontrer l'utilisation de test A/B.

image_source_autorisee

14. S'assurer que le nom du fichier utilisé pour l'image est représentatif

Une bonne pratique lorsque l'on insère des images dans les articles de blogue que l'on rédige, c'est de s'assurer que le nom du fichier utilisé pour l'image est représentatif et est dépourvu de caractères spéciaux et d'espaces. Par exemple, au lieu d'utiliser le nom de fichier «img34563.jpg», il serait pertinent d'utiliser le nom de fichier «chapeau-bleu.jpg», et ce, si l'image représente un chapeau bleu. Il faut donc s'assurer que l'image a un nom pertinent avant de la charger sur vos serveurs.

15. S'assurer que les images contiennent la balise ALT

Pour que les moteurs de recherche puissent répertorier vos images, il est important de s'assurer que celles-ci contiennent la balise ALT (ALT text) dans le but d'identifier clairement ce qu'elles représentent. Par exemple, il serait recommandé d'utiliser ceci : <img src= chapeau-bleu.jpg alt= "Chapeau bleu">. Il faut savoir que la balise ALT est facilement identifiable et éditable sur la plupart des CMS.

16. Faire attention au contenu vidéo et audio

Lorsque l'on écrit un article de blogue et que l'on désire inclure des médias quelconques, il faut faire attention au contenu vidéo et audio, car les moteurs de recherche ne peuvent lire que le texte.

17. Rédiger une conclusion concise

Comme pour l'introduction, il est bien de se rappeler nos bonnes pratiques du secondaire. En effet, une conclusion devrait se situer entre environ 50 à 100 mots et devrait résumer de façon concise l'idée générale présentée dans l'article. Ensuite, celle-ci devrait présenter une certaine ouverture vers un autre sujet, comme un autre article de blogue, dans le but d'inciter le lecteur à continuer sa navigation sur le blogue s'il n'est pas prêt, par exemple, à télécharger une ressource. Ainsi, vous pourrez augmenter l'engagement sur le site web.

18. Insérer un appel à l'action

Il est recommandé d'utiliser les appels à l'action. Ceux-ci permettent de convertir les visiteurs en leads en les incitant à télécharger un complément d'information qui est représenté par une ressource téléchargeable, par exemple. Ainsi, il s'agit d'une bonne pratique que d'insérer un appel à l'action en lien avec le thème et le sujet traité dans l'article, et ce, à la toute fin de l'article de blogue. En voici un exemple que l'on utilise dans nos articles de blogue chez Globalia!

appel_a_laction

19. Rédiger la meta description de l'article

Un élément qui est important et qu'il ne faut pas oublier lorsque l'on rédige sur le Web, c'est la meta description. En effet, celle-ci doit inclure le mot-clé principal de l'article, en s'assurant que celle-ci contient au maximum 140 caractères en incluant les espaces. En incluant le mot-clé dans la meta description, celui-ci apparaîtra en gras et attirera l'oeil des internautes. Il faut aussi s'assurer que chaque meta description est unique pour ne pas faire de la duplication de contenu au niveau des meta descriptions. En voici un bon exemple ci-dessous.

meta_description

20. Écrire une URL personnalisée

Lorsque l'on rédige un article de blogue, il est recommandé de personnaliser l'URL de celui-ci, et ce, en s'assurant de retirer les mots inutiles inclus lorsqu'elle a été généré automatiquement. Il peut s'agir des déterminants ou des prépositions, par exemple. De plus, il est suggéré d'inclure le mot-clé principal de l'article dans cette URL.

Bonus : s'assurer d'avoir une signature d'auteur

Voici un petit bonus à nos 20 trucs pour devenir un parfait rédacteur. Il est important de se créer une signature d'auteur et de l'insérer à la toute fin de votre article de blogue ou au tout début selon la disposition de votre blogue. Assurez-vous que celle-ci comprend une petite biographie en lien avec votre domaine d'expertise ainsi qu'une photo professionnelle. De cette manière, les lecteurs qui aimeront vos articles de blogue pourront vous identifier rapidement et continuer de vous lire. De plus, cela permet de vous créer un nom en tant que rédacteur Web et de faire valoir votre expertise tout en travaillant votre crédibilité auprès de la cible de votre entreprise. Voyez un exemple de signature d'auteur intéressante ci-dessous.

signature_auteur_blogue

 

Bref, être rédacteur Web n'est pas fait pour tous, mais il existe quelques moyens de s'améliorer pour éventuellement devenir meilleur et offrir du contenu de qualité à ses personas. Toujours craintif au sujet de la rédaction web? Sachez qu'il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous devriez embaucher des candidats qui excellent ou du moins qui sont doués et qui ont un intérêt pour la production de contenu.

  New Call-to-action

Lire l'article suivant : 6 erreurs fréquentes commises dans les signatures de courriel
Commentaires (1)

Ces articles pourraient vous intéresser...