<img height="1" width="1" alt="" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=965201890157117&amp;ev=PixelInitialized">

L’audit numérique est un exercice long et complexe qui peut réserver de nombreux pièges s’il est abordé avec une approche qui manque de rigueur et de méthodologie.

Un audit de site web est une opportunité unique de faire le point sur les forces et les faiblesses de vos pratiques actuelles. L’objectif est de dresser un portrait complet de la situation et d’en faire ressortir les principaux facteurs de succès en terme de navigation, d’ergonomie, de contenu ou, à l’inverse, déceler des incohérences que l’utilisateur peut potentiellement rencontrer au cours de ses interactions avec le site web.

Voici les erreurs les plus courantes que l’on retrouve dans un audit de site web.

Erreurs à éviter audit de site web

Ce type d’analyse est habituellement structuré autour de quatre thèmes :

- Utilisabilité et Navigation
- Ergonomie et Design
- Référencement Naturel
- Contenu

Pour tout savoir sur les différentes composantes d’un audit de site web, je vous invite à consulter cet article. Notez que selon la complexité du modèle d’affaires, l’analyse peut être complétée par des éléments spécifiques à un domaine ou une industrie.

 

1- Ne pas tenir compte de votre environnement externe

L’environnement externe est rarement la première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on parle d’audit numérique. Souvent négligée, l’analyse de la concurrence, et plus largement, l’analyse de son industrie, est pourtant un élément fondamental.

Tout d’abord, le fait d’analyser ses concurrents permet d’établir des repères pour identifier ses propres forces et faiblesses. Il est important de garder à l’esprit que vos concurrents constituent une source d’information cruciale pour votre propre analyse. Grâce à une bonne compréhension de votre environnement externe, l’interprétation de vos propres données prend une toute autre dimension.

Avec la multiplication des sources d’informations, les données sur son industrie et ses concurrents sont de plus en plus faciles à collecter. Les données sont là, à votre portée, ce serait un crime de ne pas les exploiter. De plus, le fait de mettre en place une logique de veille concurrentielle, ou, plus largement, une veille sur les pratiques de l’industrie, vous donne un avantage certain. En plus de vous donner des indications sur des éventuels changements à apporter, cette logique va surtout vous permettre d’anticiper sur vos concurrents.

L’analyse de votre environnement externe et de votre environnement concurrentiel devrait systématiquement s’intégrer dans la fixation de vos objectifs.

Mieux connaître ses concurrents pour mieux y faire face ! Ce principe de base prend tout son sens lorsque l’on entreprend un audit de site web.

 

2- Utiliser un outil DE SUIVI analytics mal paramétré

Si vous n’utilisez pas d’outil de suivi de type Google Analytics, il vous sera très difficile de faire le suivi de vos performances et d'évaluer l’efficacité de votre site. L'installation de ce type d’outil a été grandement simplifiée pour vous permettre de collecter facilement des données très précieuses liées à votre trafic ainsi qu’à votre audience et son comportement.

Aux vues du volume de données qui ne cesse de grossir un peu plus chaque jour, la vraie difficulté réside dans le fait de trier ces données de façon intelligente. L’enjeu est de taille, vous ne voudriez pas que votre audit repose sur des données biaisées qui ne reflètent pas vos réelles performances. Vous avez certainement déjà remarqué qu’un certain nombre de données illégitimes (que l’on peut parfois assimiler à du spam) se glissent dans vos rapports Analytics. Il est évident que le fait de collecter des données en masse accroit le risque de collecter des données non pertinentes. Le problème est que cela parasite l’analyse des données qui le sont.

L’utilisation de segments, de filtres ou de vues doit devenir un réflexe pour toutes personnes qui utilise ce type d’outil.

Un autre élément important est le paramétrage de l’outil d’objectifs et de l’entonnoir de conversion. Ces outils qui s’intègrent dans une utilisation plus avancée de Analytics vous permettent d’affiner l’analyse de l’efficacité du site. Ils permettent de mesurer les performances du site web en fonction des objectifs de l’entreprise (ex: accroître sa notoriété, acquérir un nouveau client). Ainsi, vous êtes capable de repérer de façon très précise les éléments qui provoquent une fuite de trafic et d’en identifier les possibles causes.

 

3- Sélectionner des informations peu pertinentes

A l’ère du Big data, l’enjeu pour les entreprises n’est plus seulement de collecter et classer des données de masse mais bien de les gérer et les analyser de façon intelligente. Dans cette jungle d’information, la tentation est grande de se laisser distraire par des quantités de données toujours plus importantes et de tomber dans une gestion hasardeuse de l’information. Suite à ce constat, il est crucial de s’imposer une méthode d’analyse structurée.

Une fois votre outil Analytics paramétré et les données illégitimes écartées, l’enjeu n’est plus tant d’analyser des données mais d’analyser les bonnes données ; celles qui vont mettre en évidence les atouts ou les éventuelles lacunes d’un site web. La première étape sera de faire le point sur ses objectifs. Que ce soit pour faire connaître son entreprise, attirer de nouveaux prospects, vendre ses produits ou encore fidéliser ses clients, vos objectifs doivent être clairement établit pour être en mesure de sélectionner les données appropriées.

Un autre bon moyen de sélectionner les bonnes informations est de prendre un recul suffisant pour identifier les liens de cause à effet. Par exemple, un petit changement dans la structure de votre navigation peut avoir un impact très lourd sur votre SEO. Dans cette optique, il est important d’identifier et de comprendre la mécanique des liens qui existent entre les différents éléments qui composent un site.

 

4- NE PAS CONNAÎTRE son audience

Identifier son audience devrait être l’étape numéro 1 de toute analyse marketing, et particulièrement celles liées à un site web. Comment peut-on prendre des décisions appropriées si on ne sait pas à qui on s’adresse ? L’enjeu est de comprendre les besoins et les comportements de votre audience, ce qui vous permet de mobiliser les leviers d’actions adéquats. Qui sont vos visiteurs? Que recherchent-ils? Quels sont leurs besoins? Plus important encore: comment utiliser ces informations pour créer des interactions profitables sur votre site?

Nous parlons ici de véritablement connaître son audience. L’analyse ne doit pas reposer sur des hypothèses ou des suppositions mais plutôt être validée avec des données fiables et pertinentes. Un audit efficace devrait intégrer des informations qui couvrent différents aspects de vos profils d’audience (ex : profils démographiques, intérêts, localisation, données comportementales…) ; ceci dans le but de garantir une meilleure compréhension du comportement et des intentions de vos visiteurs.

 

5- Ignorer Les pratiques SEO

La  première source de trafic d’un site web est souvent celui généré par les moteurs de recherche. Selon la qualité de vos pratiques SEO, les moteurs de recherche seront en mesure d’identifier et de comprendre les pages de votre site web afin de générer un niveau de trafic qualifié satisfaisant.

Un bon référencement organique est particulièrement important si vous êtes positionné sur un marché concurrentiel. Il est d’autant plus vital d’optimiser ses pratiques SEO pour être placé dans les premiers résultats.

Une bonne stratégie de référencement regroupe généralement les éléments suivants :

- Choix des mots clés à cibler
- Optimisation du contenu
- Optimisation des balises HTML
- Stratégies de liens entrants / sortants

Au moment de l’audit, l’objectif va être de vérifier si les pratiques que vous avez en place sont toujours pertinentes aux yeux des moteurs de recherches. Notez que les algorithmes qui gèrent le référencement des pages sont en perpétuelle évolution et deviennent de plus en plus complexes et de plus en plus précis. En conséquence, les bonnes pratiques liées au référencement naturel changent à leur tour très rapidement. Il faut garder à l’esprit que le référencement naturel est un travail d’endurance qui demande un effort quotidien aussi bien sur le plan de l’optimisation que sur le plan de la veille technologique.

Les conclusions de votre audit doivent vous permettre d’établir une stratégie de référencement optimisée.

 

Au cours de cet article, nous avons passé en revue les erreurs les plus courantes d’un audit numérique. L’objectif était de comprendre que la difficulté de cette démarche réside dans le fait de baser son analyse sur des informations fiables et pertinentes. L’enjeu est tel qu’un audit numérique constitue bien souvent une base de réflexion pour la mise en place d’un plan stratégique. Dans cette optique, il est important de structurer son analyse de façon méthodique.

CTA audit de site web

Lire l'article suivant : Comment utiliser le quiz comme outil marketing

Ces articles pourraient vous intéresser...